Skip Navigation
Login or register
Le traumatisme et la victimisation
Le traumatisme peut être défini par un événement qui sort des limites des expériences humaines habituelles, qui est profondément pénible pour la plupart des gens et qui cause la victimisation. Ceci comprend : des événements qui constituent un danger de mort; des atteintes à l’intégrité physique; une menace sérieuse de faire du mal à des enfants, un conjoint, un proche parent ou un ami; la destruction soudaine de son foyer ou de sa communauté; et voir une autre personne se faire grièvement blesser ou tuer dans un accident ou par de la violence physique.

Le traumatisme peut détruire la confiance en soi de la victime ainsi que sa confiance au monde extérieur. Par conséquent, les capacités mentales, émotionnelles et physiques de la victime sont accablées par un stress démesuré, étant donné que ses aptitudes à faire face au stress et sa structure de croyance ont été bouleversées par le traumatisme. La victime ne sait plus comment se comporter au sein du monde extér...
ieur ou à quoi s’attendre afin de survivre. Les conditions de vie uniques et les histoires vécues des sans-abri rendent ces derniers particulièrement vulnérables aux événements traumatisants. Les traumatismes physiques et psychologiques peuvent se dérouler avant ou après l’état d’itinérance.

L’itinérance est associée à une variété de problèmes sociaux traumatisants, y compris l’éclatement de la famille, la violence familiale, des expériences négatives durant l’enfance, le placement familial, les grossesses chez les jeunes et des compétences parentales médiocres, et des problèmes développementaux chez les enfants. Les adultes sans abri ont généralement subi un abus sexuel et physique durant leur enfance. Pour ce qui est des femmes, la violence domestique représente une raison fréquente pour laquelle est deviennent des sans-abri. Les jeunes sans abri proviennent de toutes les classes, mais la plupart d’entre eux viennent de familles où ils étaient victimes d’abus physique, ce qui était souvent exacerbé par de longues périodes de chômage et de toxicomanie ou d’alcoolisme parental. Si l’on parvenait à efficacement réduire la violence faite aux enfants, on pourrait considérablement réduire le nombre des sans-abri.

Le traumatisme et la victimisation se perpétuent chez la personne qui se retrouve sur la rue. Le traumatisme violent le plus fréquent dont les femmes sans abri sont victimes est le viol. Le traumatisme violent le plus fréquent chez les hommes sans abri est l’agression. Les sans-abri souffrant de maladies mentales sont plus vulnérables aux agressions. Ils ont tendance à errer dans les lieux publics, à faire preuve de détachement et à réagir plus lentement aux événements qui les entourent en raison de leur dépression. L’état d’itinérance entraîne plus d’événements traumatisants et il est difficile de mettre fin au cycle.Le traumatisme peut être défini par un événement qui sort des limites des expériences humaines habituelles, qui est profondément pénible pour la plupart des gens et qui cause la victimisation. Ceci comprend : des événements qui constituent un danger de mort; des atteintes à l’intégrité physique; une menace sérieuse de faire du mal à des enfants, un conjoint, un proche parent ou un ami; la destruction soudaine de son foyer ou de sa communauté; et voir une autre personne se faire grièvement blesser ou tuer dans un accident ou par de la violence physique.
Le traumatisme peut détruire la confiance en soi de la victime ainsi que sa conf
[Show More][Show Less]
Share This
Print
No Recommendations Yet Click here to recommend.


RSS Feed
About Us  -  Contact Us
Home  -  Training  -  Homelessness Resource Center Library  -  Facts  -  Topics  -  Partners  -  Events  -  PATH  -  SSH
Advanced Search
Acknowledgements -  Help -  Accessibility -  SAMHSA Privacy Policy -  Plain Language -  Disclaimer -  SAMHSA Web Site
Download PDF Reader
A program of the U.S. Department of Health and Human Services Substance Abuse & Mental Health Services Administration, Center for Mental Health Services